L’AFONT en 5 questions-réponses

Pourquoi une fondation du toucher ? 

Parce que la société actuelle survalorise la vue et l’ouïe.

Parce que le toucher est le premier sens à être totalement opérationnel, au milieu du quatrième mois de gestation et le plus utilisé dans les premières années de la vie.

Parce que le toucher virtuel est la nouvelle frontière de la communication de demain.

Parce que les découvertes récentes sur ce système sensoriel restent trop peu diffusées.

Parce que le tactile joue un rôle essentiel dans le développement de l’individu, nos interactions quotidiennes, notre connaissance de l’environnement, la réalisation d’actions complexes, le diagnostic et le soulagement de la douleur, etc.

Qui sommes-nous ?

Modelage du bout des doigts d'une poterie en forme de hérisson

Des artistes, des thérapeutes, des chercheurs, des techniciens, des muséographes, des pédagogues, des usagers… qui, tous, incluent le toucher dans leurs actions de conception, de fabrication, de médiation, de soin, etc.

Geste d'un kiné sur le genou d'un patient assis sur la table de massage

Quels sont nos buts ?

 

La recherche de partenaires

financiers, scientifiques, techniques, artistiques, éducatifs… intéressés par la connaissance et la reconnaissance des perceptions tactiles

Des pieds de bébé dépassent d'une douce couverture en laine
g

Le soutien à la recherche appliquée

sur tous les dispositifs favorisant la production, l’utilisation et l’ergonomie des objets ou des graphes perceptibles par le toucher

Le soutien à la recherche fondamentale

sur le sens du toucher, notamment dans ses dimensions cognitive et esthétique

z

La promotion d'actions

contribuant à la valorisation sociale et au développement personnel des perceptions tactiles pour tous les publics

La fondation d’une entité-ressource

à vocation européenne (lieu d’expérimentation, de documentation, de formation, d’exposition…)

Quels sont nos moyens d’action ?

 

Trois paires de pieds dans un aquarium massés par des dizaines de petits poissons

La diffusion des savoirs et des savoir-faire, par la structuration en réseau des institutions concernées, la conception d’expositions, la gestion de leur itinérance, la promotion des méthodologies (aussi bien techniques que didactiques) favorisant le partage du toucher.

Le développement des connaissances sur le toucher, par la collecte des travaux existants, le soutien à la production de recherches nouvelles et d’outils pédagogiques

Main et empreinte main dans bloc de mousse
Un menuisier lisse une planche de la main

L’information et la valorisation, par l’organisation de conférences scientifiques, de sessions de formation, d’ateliers pédagogiques, d’activités ludiques, etc.

La mise à disposition d’objets et de graphes tangibles, par la collecte de matériels d’archive, de produits du commerce, d’œuvres originales ou la commande de moulages de sculptures, de maquettes architecturales, de dessins en relief…

Main d'une maman singe épouillant son bébé

Comment rejoindre l’AFONT ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

13 + 4 =

Soutenez l’AFONT

Propulsé par HelloAsso

Pour nous contacter