« Tout le monde a pu expérimenter qu’il était plus facile de taper un texte sur un clavier physique que sur le clavier tactile d’un écran de mobile ! » Les chercheurs de l’ISII nous promettent pour bientôt « l’émergence de boutons sur nos appareils mobiles ».

Dans un article intitulé « Une forme qui s’adapte au fond », les chercheurs de l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions (CNRS) indique qu’on commence à pouvoir créer des « surfaces déformables grâce à des « sensels » (pixel sensible) qui peuvent monter et descendre. Un sensel définit un élément de base qui exploite le sens du toucher, comme un pixel pour la vue. Avec cette approche, les chercheurs ont pu faire apparaître des boutons à tourner ou à glisser qui émergent de la surface d’un dispositif mobile, selon les besoins d’interaction. Ces résultats sont un encouragement à poursuivre dans cette voie et à réintégrer petit à petit le tangible dans notre univers mobile tactile. »

Lire l’article sur http://www.cnrs.fr/ins2i/spip.php?article1987