Éloge de la main

L’AFONT reproduit un texte d’Henri Focillon, qui a fait autorité au XXe siècle dans le domaine des arts plastiques. La main y est nommée le «dieu en cinq personnes» pour sa puissance créatrice. Mais le propre d’un dieu est aussi de se rendre imperceptible. Fils d’un...