Après deux interminables années de confinement dans les réserves, l’exposition L’Art et la matière: prière de toucher reprend enfin son tour de France. Courez «expérimenter le toucher qui enrichit la compréhension des œuvres et les révèle dans les moindres détails».

 

Une main se pose à plat sur un mur de plâtre: sur la surface rugueuse, la main vient se positionner dans une empreinte découpée en relief. D'autres empreintes de mains sont visibles sur le même principe

 

Comme un symbole

C’est ce mois-ci qu’aurait dû s’achever l’itinérance de cette exposition dans ses cinq musées partenaires, si la pandémie de covid ne l’avait immobilisée après ses stations à Lyon et Grenoble. Et c’est ce mois-ci qu’elle redémarre son périple par le musée des beaux-arts de Rouen, situé esplanade Marcel Duchamp, du nom de l’auteur de la formule Prière de toucher reprise par son titre. Lire notre article «“Prière de toucher” I: retour aux sources du débat».
Développant la proposition du musée Fabre de Montpellier, qui a séduit 80 000 visiteurs en 2017, le programme offre dix moulages à la contemplation tactile: Koré de l’Athènes antique, Buste de femme en médaillon, Vierge et enfant de la Renaissance, L’Hiver, L’Été et Voltaire assis de Houdon (1780-1790), La Rieuse de Carpeaux (1870), L’Ange déchu de Rodin (1895), la Tête de l’éloquence de Bourdelle (1913-1923) et Balance en deux de Marta Pan (1957). Des audioguides spécifiques ont été conçus pour aider à la découverte du toucher et par le toucher. Il est conseillé de venir à deux : l’un/e se bande les yeux et explore tactilement, l’autre guide, puis vice versa.

Pratique

Du samedi 26.03.2022 au dimanche 18.09.2022
Tous les jours, sauf mardis et 1er mai
De 10h à 17h45
Musée des Beaux-Arts de Rouen
Esplanade Marcel Duchamp
76000 Rouen
Accès handicapés: 26 bis, rue Jean Lecanuet
Tél.: 02 35 71 28 40
Courriel: info@musees-rouen-normandie.fr
Accès en bus: Arrêt square Verdrel – rue Jeanne d’Arc (F2, 8, 11, 13) et Arrêt Beaux-Arts – rue Lecanuet (F2, 5, 11, 13, 20)
Accès en Métrobus: Station gare SNCF ou Palais de Justice.

Lu sur mbarouen.fr

«Aux antipodes des pratiques de visite habituelles dans les musées, L’art et la matière invite les visiteurs à vivre une nouvelle expérience sensorielle de la sculpture».
«Quatre modules permettent d’appréhender les problématiques de la sculpture et la technique du toucher. Une proposition inédite d’enrichir l’expérience de visite de tous les public: jeunes, adultes, mais aussi voyants, malvoyants ou non-voyants sur un mode incarné».
«Dès l’Antiquité, poser les mains sur les sculptures en ronde-bosse (sculpture en trois dimensions dont on peut faire le tour) participait de la découverte naturelle de l’œuvre. Cette sensation a été peu à peu évincée en faveur de la conservation préventive des œuvres et d’une approche visuelle et intellectuelle de l’art.»
Ici, «Les reproductions offertes à la paume des mains du visiteur se révèlent dans toutes leurs dimensions».

Lire aussi nos articles «Des mots pour toucher» et «Quand des personnes voyantes s’efforcent de toucher à l’aveugle».

Photographie d’illustration: FarfOuille pour Pixabay.com